- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

En quoi le langage est-il spécifiquement humain?

 

DNBAC

 

 

En quoi le langage est-il spécifiquement humain ? Cette formulation du sujet présuppose que le langage EST spécifiquement humain. Il s’agirait simplement de dégager ce qui fait cette spécificité. Il ne faudra pas cependant tenir ce présupposé pour acquis.

 

Problématique •Qu'est-ce qui distingue le langage humain des autres modes de communication? En quoi le langage humain est-il spécifique?
La capacité de communiquer grâce à un code n’est pas propre à l’espèce humaine (Langage au sens 1)
Tout être vivant (même la plante!) communique avec son milieu et tout animal social doit pouvoir communiquer avec ses congénères. Donc, SI « Langage » = Tout moyen de communication, ALORS le langage n’est pas spécifiquement humain.
Exemples : •La danse des abeilles, les codes d’expression corporelle chez les mammifères. •Les chants des oiseaux. Les ultrasons des mammifères marins.
Références : •Études de Von Frisch sur le langage des abeilles. •Comparaison de Benveniste entre le langage humain et le langage des abeilles.
Mais •Tous les moyens de communication sont-ils équivalents ? •Le langage humain n'est-il qu'un moyen de communication comme un autrte?
Spécificité du langage humain comme système de signes. (Langage au sens 2)
Si le langage humain est, comme le prétend Benveniste, autre chose qu’un simple code de signaux, en quoi consiste sa spécificité ?
a- La différence entre un signe et un signal •Le langage humain est un système de signes. (Union conventionnelle d’un signifiant et d’un signifié.) Cf. La définition su signe linguistique par Ferdinand de Saussure. •Un signe renvoie à une signification; un signal provoque une réaction. La fonction d’un signal est purement conative. •Dans sa fonction conative, le langage humain fonctionne comme un signal, mais il a aussi d’autres fonctions. •Les signaux de la communication animale sont génétiquement déterminés. Ils ont une fonction fixe (en général étroitement reliée à la survie) plutôt qu’une véritable signification. Les signes linguistiques sont au contraire conventionnels et multifonctions.
Référence : Benveniste sur le langage des abeilles
b- La double articulation
Le langage humain est un système de signes. Les éléments significatifs de base (les monèmes ou morphèmes), non décomposables en éléments significatifs plus simples, se combinent pour former des éléments significatifs complexes. C'est le premier niveau d'articulation. Les éléments non significatifs de base (phonèmes) se combinent pour former des éléments significatifs de base. C'est le deuxième niveau d'articulation.

Premier niveau d’articulation:
monème + monème = ensemble significatif complexe
Ex.: je + pens + e = je pense auto + mobile = automobile
Deuxième niveau d’articulation : phonème + phonème = ensemble significatif simple (monème)
Ex.: j + e = je
Conséquence : •Pouvoir informatif virtuellement illimité (rien n’est en principe inexprimable puisqu’on peut toujours renouveler le vocabulaire et inventer de nouveaux discours) à partir d’une économie remarquable de moyens (les éléments non significatifs sont en nombre limité). •Possibilité de la fonction métalinguistique. On peut utiliser le langage pour parler du langage (le langage est alors utilisé comme une métalangue)
Référence : Martinet sur la double articulation.
c- Le système d’opposition
= Les éléments de la langue ne valent pas isolément mais en fonction de l’ensemble des éléments disponibles dont ils se distinguent et auxquels ils sont associés. Référence : Saussure, "Dans la lange, il n'y a que des différences".
Conséquence : Pouvoir expressif de la langue à l’oeuvre en particulier dans la fonction poétique qui joue à la fois sur les jeux de sonorités et l’évocation des significations (métaphores, figures de style...)
Le langage humain comme système de signes est donc bien différent des modes de communication animale. Mais on peut aller plus loin et se demander si la possibilité de développer et d’utiliser un tel système de signes n’est pas indispensable au développement de ce qui est spécifiquement humain : la pensée et la conscience de soi.

--------------------------------------------------------------------------------

En quoi le langage comme faculté est-elle le propre de l’homme?
Le langage comme faculté d’utiliser une langue est indispensable au développement de ce qui est spécifiquement humain. (Langage au sens 3) = Problématique du lien entre langage et pensée.
a- Le langage, faculté indispensable pour la pensée et la conscience de soi •Le langage serait une condition suffisante de la pensée. Être capable de parler, c’est faire preuve de conscience de soi, de réflexion, donc de pensée. Référence : Texte de Descartes : Lettre au Marquis de Newcatle •Le langage serait une condition nécessaire, non pas de la pensée en général, mais du moins de la pensée conceptuelle et abstraite. Référence : Delacroix : « La pensée sans le langage n’est qu’une nébuleuse. » •Le langage serait donc indissociable du développement des facultés proprement humaines. Exemple : Les enfants sauvages, privés de langage, donc privés d’un développement intellectuel normal.
b- Cette faculté est-elle exclusivement humaine?
Apprentissage du langage des sourds-muets par les primates supérieurs. (Ex. l'expérience faite avec Koko, une guenon). Mais les études sur la communication des primates dans leur milieu naturel se révèlent plus intéressantes que ces expériences. Il y a une différence entre être capable d’utiliser (de façon limitée) un langage au sens fort (doublement articulé) et 1) être capable de développer un tel langage, 2) l'utiliser spontanément et 3) en avoir besoin pour développer normalement ses facultés.
=> Nous sommes de fait les seuls à avoir une telle faculté, même si cette faculté n’est pas en principe exclusivement humaine.

--------------------------------------------------------------------------------

Conclusion
Il y a bien une spécificité du langage humain, mais cela ne veut pas dire que la faculté de communiquer linguistiquement soit exclusivement humaine. Il demeure cependant que cette faculté est spécifiquement humaine en ce sens que l’humanité dans ce qu’elle a d’essentiel, à savoir la pensée et la conscience de soi, ne peut pas se développer sans le langage, système de signes conventionnel et doublement articulé. 

http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/articles.php?lng=fr&pg=2457

Date de dernière mise à jour : 03/08/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau