- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Pensez-vous que le poète soit un être qui ment mais... ?

Dnbac dissertations

 
  • Dissertation
  • SUJET :
  • Pensez vous que le poète soit un être qui ment, mais qui dit pourtant plus juste avec son mensonge? Vous appuierez votre réponse sur les poèmes, connaissances et lectures de votre choix.
 
Plan du devoir
  • Introduction
  • I - Le poète est un menteur, la poésie est mensonge
  • 1 -Le poète peut mentir par omission :
  • 2 -Le poète transforme la réalité pour la réinventer
  • 3- le poète ment par déformation
  • transition
  • II - Si le poète ne dit pas vrai, il dit "plus juste" comme un peintre car il a une sensibilité très aigue
  • 1 - l'ordre du coeur domine chez le poète
  • 2 - le langage de la création poétique
  • 3 - un dépassement de lui même synonyme de vérité
  • conclusion avec ouverture

 

 

Les corrigés du baccalauréat de philosophie
 dissertation




SUJET :
Pensez vous que le poète soit un être qui ment, mais qui dit pourtant plus juste avec son mensonge? Vous appuierez votre réponse sur les poèmes, connaissances et lectures de votre choix.

Comprendre le sujet :
Afin de bien comprendre le sujet, il est conseillé de le lire bien attentivement et plusieurs fois, il comporte une citation et une consigne dont il faut analyser les termes.
Concernant la citation, il est indispensable d’expliquer les métaphores qu’elle contient en mettant bien en avant le paradoxe qu’elle soulève. Il faut ensuite analyser l’expression « dire juste » et « mentir », on peut mentir par omission ou par déformation. La discussion est donc ouverte puisque l’on vous y invite, « pensez vous que », vous devez donc faire un choix, étayer ou et réfuter l’opinion proposée et la nuancer de manière la plus précise possible. Il vous faut enfin sélectionner un certain nombre d’exemples afin de justifier votre argumentation, les citations peuvent à cet égard être utiles pour ce sujet.


Introduction
Vous devez reprendre le sujet, le poser et le reformuler, il s’agit ensuite de poser la problématique et d’annoncer le plan, dans notre cas précise, il faut impérativement mettre en évidence le paradoxe du poète, menteur qui pourtant dit « juste ». Le plan peut s’articuler en forme de plan dialectique à savoir, en premier lieu, le poète est un menteur, la poésie est donc par définition mensonge et en dernier point, si le poète ne dit pas le vrai, il dit « plus juste » car il a une sensibilité très aigue.

Faire un plan :
L’introduction terminée vous devez prendre en charge votre développement, nous proposons dans ce document un exemple de plan non intégralement rédigé mais avec les idées et le fil conducteur nécessaires pour faire une dissertation satisfaisante. Nous proposerons donc dans une première partie :


I - Le poète est un menteur, la poésie est mensonge


1 -Le poète peut mentir par omission :
en effet, il peut tout d’abord mentir par omission c’est-à-dire ne pas tout dire ou ne dire pour ne donner que son point de vue parcellaire. On voit par là que parfois les mots peuvent avoir pour fonction de cacher les idées, ne pas tout dire revient à soulever la question de l’au-delà des mots, derrière les mots se cachent l’essentiel.
2 - le poète transforme la réalité et réinvente la langue :
Il donne une forme inhabituelle à la réalité et transforme la langue car il ne parle pas comme dans la vie, nous avons des textes versifiés, des inversions des mots, des jeux sur la syntaxe et une abondance d’images comme les comparaisons, les métaphores sans oublier les métonymies. Le langage poétique est pour reprendre l’expression de Rimbaud une véritable « alchimie du verbe ».
3 - Le poète ment par déformation :
Outre le fait de mentir par omission, le poète peut aussi mentir par déformation, cela signifie qu’il ne restitue pas la réalité telle qu’elle est mais la recréée, l’art poétique est une recréation du monde à travers les images par exemple. Le genre poétique n’est donc pas la réplique exacte de notre réalité quotidienne. Nous pouvons donc affirmer que l’artiste poète n’obéit pas à la logique du monde, il rapproche des réalités qui pourtant parfois ne peuvent coexister ensemble, nous pouvons citer à égard les tableaux de Chagall qui transpose la réalité de manière manifeste en jouant sur les proportions, un cheval peut devenir plus grand qu’une maison. Nous retrouvons cet état d’esprit de transformation absolue dans le surréalisme.

II - si le poète ne dit pas vrai, il dit « plus juste » comme un peintre car il a une sensibilité très aigue


1 - L’ordre du cœur domine chez le poète
Nous pouvons reprendre la terminologie pascalienne et affirmer que ce n’est pas l’ordre de la raison qui domine chez l’artiste mais l’ordre du cœur, il va en effet à l’essence des choses car il sait voir avec le cœur sans sous estimer pour autant l’esprit.
2 - le langage de la création poétique
Le poète est un homme différent des hommes du sens commun ainsi que nous le suggère Baudelaire dans l’albatros, il sait déchiffrer les liens cachés aux autres hommes, bien qu’inadapté au monde, il y règne de manière supérieure. Il peut rapprocher les réalités qui nous font voir les rapports entre elles, il faudrait en ce sens exploiter les « correspondances » de Baudelaire.
3 - un dépassement de lui-même synonyme de vérité
Du fait de son intériorité affective et émotive très profonde et très intense, le poète dévoile les choses aux hommes tellement fermés voire enfermés dans leur quotidien, ce dépassement est quasi similaire à la vérité retrouvée par le poète qui se fait visionnaire. Il dévoile et secoue les habitudes qui masquent et nous empêchent d’aller au fond des choses.



Conclusion :
Ainsi, le poète assimilé au menteur et la poésie au mensonge nous parait après analyse être un point de vue très réducteur, car sous prétexte qu’il recréé la réalité avec son propre langage, il éveille aussi l’homme à la réalité qui lui échappait, il ment en transformant pour révéler en « disant plus juste ». C’est un recréateur du monde comme le peintre, car il faut bien reconnaitre qu’une peinture est parfois plus vraie que son modèle.

Date de dernière mise à jour : 23/08/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau