- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Les notions grecques au bac

Antigone

 

sophocle-antigone

LES NOTIONS GRECQUES DANS LA LITTERATURE
AU BAC

LA METIS DES GRECS
LES RUSES DE L’INTELLIGENCE


- Jean Pierre Vernant -



- DEFINITION-
La métis est une forme particulière d’intelligence, une prudence avisée, une forme d’intelligence rusée engagée dans la pratique confrontée à des obstacles qu’il faut dominer en rusant pour réussir : l’intelligence appliquée suppose la dextérité, le savoir faire, la téchnè, le flair, la sagacité, la prévision, la feinte, le sens de l’opportunité et l’expérience longuement acquise. Pour Platon, la métis est entendue comme dextérité, sûreté du coup d’œil et pénétration d’esprit, ce qui relève d’un mode de connaissance extérieur à l’épistémè. Par opposition Aristote considère que la prudence revient dans les traits de la métis. La métis recherche la rectitude de la voie qui mène le projet à sa réalisation effective. L’intelligence entre en contact avec l’objet dans un rapport de rivalité.
Antigone

- EXEMPLE-
La course d’Antiloque du récit homérique de l’Iliade

Cette course met en avant les jeux de la ruse; Il s’agit de la course de chars d’antiloque, fils de Nestor à l’époque de la guerre de Troie, contre Ménélas. C’est par la métis, qu’antiloque l’emporte sur son concurrent. La métis lui permet de renverser une situation défavorable et de triompher du plus fort que lui, il a recours à la métis par opposition à la force. La métis est plus précieuse que la force, elle assure la victoire et la domination sur autrui.

sophocle-antigone

- LA SUPREMATIE DE LA METIS -
- EXEMPLE -



Si fort que soit une homme ou un Dieu, vient toujours un moment où il rencontre plus fort que lui. Seule la supériorité en métis confère une suprématie. Par exemple, Zeus, incarnation divine de la métis s’unit en un premier mariage à la métis et en l’avalant se fait lui-même métis. Il n’y a plus de métis possible en dehors de lui et contre lui.

Oedipe roi
- LE MEILLEUR MOYEN D’ACTION -
- LE KAIROS -


Il faut pour bien agir supposer le moyen et l’occasion, kairos : cette maîtrise renvoie à l’idée du bon moment car il y a mille façons d’échouer tandis qu’il n’y en n’a qu’un pour réussir. Cette technique est caractéristique de l’art du cocher . Zeus a trompé l’esprit de métis par une ruse grâce à des mots séducteurs afin de l’engloutir par surprise et tromperie.

- LA POLYMORPHIE -

Cela suppose la polymorphie. Ainsi, Ulysse, incarnation humaine de la métis, est un héros polymorphe,expert en ruses variée. Il a la techné, le savoir faire, un savoir à tout faire. Par exemple, l’épouse de Zeus est douée du pouvoir de métamorphose, la métis non reconnue par Homère mais reconnue dans la théogonie hésiodique. La métis est elle-même une puissance de ruse et de tromperie, elle induit l’adversaire en erreur. Il en va ainsi des sophistes qui sont doués pour la duplicité,l’artifice rhétorique, le discours faible l’emporte sur le fort. Dans le monde de la chasse et de la pêche,la victoire ne s’acquiert que par la métis, Oppien - le chasseur et le pêcheur doivent être agiles, souples, capables de dissimulation (voir sans être vu) et vigilants (toujours sur leur garde). Il faut adapter la rectitude de l’action et le but visé. Ainsi Zeus, le Dieu fait métis jamais ne ferme les yeux. L’intelligence rusée, dont la chasse et la pêche ont fourni le modèle sont les armes humaines de la métis, le lacet, le filet, le piège et la trappe.
L odyssee

- LA METIS DIVINE -

Eschyle s’accorde avec Hésiode pour voir en Prométhée, l’incarnation de l’intelligence avisée. Il tente de ruser avec Zeus afin de répartir entre les hommes ce qui leur revient. La métis dans la théologie suppose dans sa genèse la rivalité. Nous avons trois générations de Dieux, Ouranos, Kronos et Zeus et trois règnes consécutifs, Kronos chasse Ouranos et Zeus, Kronos. Prométhée est le bienfaiteur de l’humanité en conflit avec Zeus sur le sujet des hommes. Zeus voyant la méchanceté des hommes est décidé à détruire la race humaine, il la prive du feu et de nourriture. Prométhée ruse contre Zeus afin de sauver les hommes de sa cruauté. Prométhée dérobera le feu et rusera pour nourrir les hommes, c’est le créateur de l’homme. La polymorphie des Dieux et leur intelligence avisée leur permet de sortir de toute aporie.

Date de dernière mise à jour : 17/11/2016