Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

La Fontaine, la Besace, oral du bac

 

 

La Fontaine, la Besace, livre I, fable 7

Entretien de 49 questions avec réponses en commentaire

 

Lecture de la fable

ORAUX EAF

LA BESACE

Jupiter dit un jour : Que tout ce qui respire
S'en vienne comparaître aux pieds de ma grandeur.
Si dans son composé quelqu'un trouve à redire,
Il peut le déclarer sans peur :
Je mettrai remède à la chose.
Venez, Singe ; parlez le premier, et pour cause.
Voyez ces animaux, faites comparaison
De leurs beautés avec les vôtres :
Êtes-vous satisfait ? Moi ? dit-il, pourquoi non ?
N'ai-je pas quatre pieds aussi bien que les autres ?
Mon portrait jusqu'ici ne m'a rien reproché ;
Mais pour mon frère l'Ours, on ne l'a qu'ébauché :
Jamais, s'il me veut croire, il ne se fera peindre.
L'Ours venant là-dessus, on crut qu'il s'allait plaindre.
Tant s'en faut : de sa forme il se loua très fort ;
Glosa  sur l' Éléphant, dit qu'on pourrait encor
Ajouter à sa queue, ôter à ses oreilles ;
Que c'était une masse informe et sans beauté.
L' Éléphant étant écouté,
Tout sage qu'il était, dit des choses pareilles :
Il jugea qu'à son appétit 
Dame Baleine était trop grosse.
Dame Fourmi trouva le Ciron  trop petit,
Se croyant, pour elle, un colosse.
Jupin  les renvoya s'étant censurés tous,
Du reste , contents d'eux ; mais parmi les plus fous
Notre espèce excella ; car tout ce que  nous sommes,
Lynx  envers nos pareils, et taupes  envers nous,
Nous nous pardonnons tout, et rien aux autres hommes :
On se voit d'un autre œil qu'on ne voit son prochain.
Le Fabricateur souverain
Nous créa Besaciers  tous de même manière,
Tant ceux du temps passé que du temps d'aujourd'hui :
Il fit pour nos défauts la poche de derrière,
Et celle de devant pour les défauts d'autrui.

 

  • “LA BESACE” DE LA FONTAINE

    Deuxième partie de l’entretien : les questions pour anticiper les difficultés de l’oral de français

    La Fontaine : Les Fables

    Lecture, compréhension et recherches personnelles

    De quel siècle La Fontaine est-il?
  • C'est un auteur du 17ème siècle
    Dans quel mouvement littéraire s’inscrit-il?
  • Le classicisme
    De qui s’inspire t’-il pour écrire ses fables?
  • D'Esope, de Phèdre  et de Pilpay
    Qui était Esope?
  • C'est un écrivain Grec du VII et VI ème siècle, inventeur de la fable.
    Quelles sont les différences entre les fables d’Esope et celles de La Fontaine?
  • Esope écrivait en prose alors que La Fontaine a versifié les fables
    Où sa morale est-elle en général située dans les fables de La Fontaine?
  • A la fin de la fable, elle suit le récit.
    Donnez la définition d’un apologue
  • C'est un récit allégorique qui met en scène des animaux, des végétaux, des hommes. Il propose une morale et remplit une fonction didactique en plus de sa fonction divertissante. Le lecteur peut toujours tirer un enseignement d'un apologue.
    Quelles sont les deux fonctions de la fable?
  • Plaire et instruire.
    De quoi une fable est-elle composée?
  • D'un récit et d'une morale = le corps et l'âme de la fable.
     

 


PLAIRE
Nous savons en tant que lecteurs de La Fontaine adultes et enfants que pour éduquer, on a souvent recours à des histoires comme des fables même si elles ont moins de crédibilité aux yeux des adultes en ce qui concerne l'argumentation. La Fontaine tout comme Voltaire ont bien vu l'intérêt de travailler sur de tels récits. La Fontaine pensait qu'une morale seule était ennuyeuse alors conjuguée à un récit, nous retrouvons les deux fonctions de l'apologue, plaire et instruire. L'aspect didactique est ainsi mis en évidence. Tout peut être dit ainsi. Nous pouvons prendre l'exemple du pouvoir des fables, VIII, 4 du fabuliste dans laquelle un orateur tente dans l'antiquité de capter l'attention d'un public distrait, mais en vain et finalement, en leur racontant une histoire, il parvient à se faire écouter. On peut donc convaincre par une histoire car l'histoire est amusante et capte l'attention des lecteurs et auditeurs. La vivacité du récit fait appel au goût pour les histoires, le récit touche un large public et de tous les âges, les fables ne sont donc pas idéales que pour les enfants. Elles permettent l'évasion, admettent le merveilleux, évitent le discours théorique, il n'y a donc pas de ton didactique apparent même si le message suit toujours le récit. Le récit parle à l'imagination, nous pouvons citer, la cigale et la fourmi, avant même de parler à l'esprit et le lecteur suit le récit sans penser à la
morale, il se laisse entrainer et surprendre même par la logique du raisonnement. Finalement et paradoxalement, le récit finit par obliger le lecteur à faire un effort d'interprétation, il doit en effet réfléchir et dépasser le récit car lorsqu'il devient critique, c'est la morale

 
INSTRUIRE
Nous nous retrouvons avec des publics confondus, jeune public, tout public, public spécialisé, et pourtant il existe pour chaque public une stratégie différente pour convaincre. A chaque époque, il y a une sensiblité différente, le 18 ème siècle est friand des démonstrations indirectes et ironiques, des contes philosophiques, à la fin du 19ème siècle, on est plus tourné vers les essais et philosophies positivistes, mais la fable ne passe pas de mode car derrière le récit se cache comme un miracle que l'on n'attend pas, l'enseignement qui fait dire à Gide, "les fables sont un miracle de la culture". Dans le loup et l'agneau, La Fontaine met en avant la philosophie du plus fort, la raison du plus fort est toujours la meilleure, il nous donne sa vision du monde et rapports de force dans la société. C'est une conception très lucide et juste mais un peu pessimiste. L'affirmation est ainsi concentrée en un seul vers, au présent de vérité générale et renforcée par l'adverbe toujours. Il décrit ainsi le comportement odieux de celui qui, exerce sa violence sur plus faible que lui , prétend la justifier par des arguements spécieux, inverse les rôles et se fait victime pour
pouvoir être bourreau.
Le message est à ce niveau philosophique, cela signifie que l'homme est un loup pour l'homme. Seul La Fontaine parvient à véhiculer des idées aussi profondes et existentielles pour l'homme en ayant l'air de raconter une simple histoire anodine. C'est en cela que consiste le miracle. La culture est ainsi sauvgardée dans la mémoire des hommes; Il développe dans cette même fable une argumentation différente pour chaque animal, le loup est ainsiassimilé à un dictateur, interdisant à la population de se plaindre des sévices dont elle est victime. souffre et tais toi. Loup incarne l'homme biensûr, on retrouve dans la transposition de l'allégorie animale, le monde des hommes, la philosophie à tirer de nos actes. L'argumentation de l'agneau va à l'inverse du loup.

Ainsi qu'il le dit dans sa dédicace à "Monseigneur Le Dauphin" du premier recueil des fables, La Fontaine rappelle le principe qui inspire les fables, "je me sers d'animaux pour instruire les hommes"; Le miracle est réussi. La réussite des fables tient à ce que les animaux sont humanisés, et cette métamorphose s'inscrit dans une logique, ce qui rend les fables encore plus convaincantes.

 


Questionnaire sur la fable

Un récit vif :
Que peut-on dire du début du récit?

  • Début du récit in media res
    Le contexte est-il précis?
  • Non le contexte est très peu précis
    Comment les personnages sont-ils connotés?
  • Les personnages sont connotés par "tout ce qui respire"
    Relevez les verbes qui soulignent la rapidité des actions
  • verbes à l’impératif « Venez » « Voyez » 
    Que marque l’impératif?
  • L'impératif renforce la rapidité des actions
    Relevez une question en style direct
  • v.9 = question en style direct.
    Comment l’accélération du récit se ressent-elle?
  • L'accélaration du récit se ressent par l'utilisation de verbes
    Quel temps met en valeur l’accélération du récit?
  • Les verbes utilisés pour mettre en avant cette accélération sont au passé simple
    Citez pour justifier votre réponse
    Relevez les verbes d’action
    Relevez les phrases juxtaposées : montrez qu’elles contribuent à la vivacité du récit
  • phrases juxtaposés (v.20,15) = parataxe / asyndète qui contribuent à la vivacité du récit

     
  • Différents types de discours :
    Relevez le discours direct
  • Direct v.9
    Relevez le discours indirect
  • Indirect v.15-17.
    Que marquent les différents types de discours
  • Courts passages consacrés au  récit (v.1 ; 14-15 ; 19-20 ; 25-27).

 

Variété dans la versification : les rimes
Analysez les rimes

  • Croisées (1-4 ; 7-10 ; 21-24 ; 32-35).
    • Suivies (5-6 ; 11-16). 
    • Embrassées (17-20).
    Relevez un exemple de rimes croisées, de rimes embrassées et de rimes suivies.

 

Gradation sur la taille des animaux
Comment le symbolisme animalier est-il mis en avant?

  • Le symbolisme animalier est mis en avant par un effet de gradation par rapport aux tailles
    Que pouvez-vous dire sur la gradation des tailles des animaux?
  • Gradation des tailles des animaux : singe,  ours, éléphants.
    A quel vers La Fontaine introduit-il un effet de rupture?
  • Au vers 23 La Fontaine introduit un effet de rupture
    Avec quel animal?
  • La fourmi


 

Portrait :
Relevez le champ lexical du portrait et de la peinture

  • Champ  lexical du portrait/peinture : v.11-13. Qualités + défauts.
    Relevez le vocabulaire du jugement
  • Vocabulaire du jugement (v13-16 ; 21-23 ; 7- )

 

Dénonciation de la vanité :
Comment La Fontaine procède t’-il pour mettre en avant sa dénonciation de la vanité?

  • Par des jugements négatifs peu nuancés, on en trouve par exemple au vers 13
    L’ironie est-elle mise en avant? Comment?
    Relevez-en les marques
  • Les marques  de l’ironie (26-27). L'ironie est mise en avant pour dénoncer en mettant en avant le contraire de ce que l'on pense
    Que peut-on dire des jugements négatifs?
  • La Fontaine ne les nuance pas
    A quels vers voyons-nous que la dénonciation est amusante?
  • Dénonciation amusante (10 ; 23-24).

 

Portée universelle
Quel temps avons-nous au vers 22?

  • Présent de vérité générale v.22
    Que marque t’-il?
  • La portée universelle
    Quels autres signes attestent de la portée universelle?
  • • Emploi du pronom « Nous  », « On ».
    • Emploi des possessifs « Notre », « nos ».
    • Marqueurs  temporelles imprécis « un jour ».

 

L’allégorie
Comment l’homme est-il perçu?

  • L'homme est perçu comme quelqu'un qui ne voit pas ses défauts mais seulement ceux des autres
  • On se voit d'un autre œil qu'on ne voit son  prochain.
    Relevez une antithèse
  • Lynx   envers nos pareils, et taupes envers nous,
    Nous nous pardonnons tout,  et rien aux autres hommes :
    Relevez un chiasme
  • Lynx  envers nos pareils, et taupes  envers nous,
    Que marquent ces deux figures de rhétorique?
  • Ces figures de style mettent l'homme en accusation car il est celui qui juge autrui sans jamais se voir lui-même tel qu'il est.
    Que représente la besace?
  • Le Fabricateur souverain
    Nous créa Besaciers   tous de même manière,
    Tant ceux du temps passé que du temps d'aujourd'hui  :
    Il fit pour nos défauts la poche de derrière,
    Et celle de devant pour  les défauts d'autrui.

 

La satire sociale
Que représentent les courtisans?

  • Courtisans = superficialité / arrogance.
    Que dénonce La Fontaine?
  • C'est une satire sociale

 

Références religieuses
A quels vers avons-nous des références religieuses?

  • v.30-31.
    Que marque la référence à St Mathieu?
  • • St Matthieu = « Pourquoi vois-tu la paille  dans l’œil de ton frère et n’aperçois tu pas la poutre dans ton œil ? »

 

 

Date de dernière mise à jour : 13/08/2017