- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

L'oral sur Tristesse de Musset

 

Commentaire et entretien sur "Tristesse de Musset"

 

ORAUX EAF

 

Descriptif du document :

Ce document comprend l'analyse de la poésie de Musset, première partie de l'entretien de français. Le commentaire s'articule autour d'une introduction avec une annonce du plan et une problématique, un développement en deux axes d'étude avec plusieurs arguments dans chacune des deux parties et une conclusion.

La deuxième partie de l'entretien comprend les questions relatives à l'oral du bac de français. Toutes les réponses sont dans le commentaire préalablement proposé et les questions suivent les deux axes d'étude : 15 questions pour l'axe I et 14 pour l'axe II ainsi qu'un série de 7 questions générales pour compléter la préparation de votre entretien sur Musset.

 

Première partie de l'entretien : La tristesse de Musset

 

"LA TRISTESSE" DE MUSSET

"J'ai perdu ma force et ma vie,

Et mes amis et ma gaieté;

J'ai perdu jusqu'à la fierté

Qui faisait croire à mon génie.

Quand j'ai connu la Vérité,

J'ai cru que c'était une amie ;

Quand je l'ai comprise et sentie,

J'en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,

Et ceux qui se sont passés d'elle

Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.

Le seul bien qui me reste au monde

Est d'avoir quelquefois pleuré."

Introduction :

Alfred de Musset, né en 1810, écrivain français, est issu d'une famille aisée et cultivée. Il a entrepris des études de droit et de médecine restées inachevées. Il a vécu avec George Sand. Il mourut en 1857. Dans ce poème "la Tristesse" qui est un sonnet, il évoque son désespoir, c'est un bilan de sa déchéance. Ce fut l'un de ses derniers poèmes. Dans le but de répondre au problème posé, à savoir : comment se développe la souffrance de l'artiste (ou en quoi est-ce un éloge paradoxal de la souffrance) ? A travers un plan linéaire, nous remarquerons en premier lieu les remords et les regrets du poète, puis nous analyserons les conséquences de sa prise de conscience

Musset :

*** Musset est l'incarnation du poète romantique (19ème sicèle). Cette poésie reflète le désespoir du poète qui connait une véritable déchéance, alcool, drogue, liaisons sans lendemain; On peut considérer que ce sonnet soit un bilan de sa déchéance. La poésie, trouvée par un ami, n'était pas destinée à être publiée.

Ce thème est un leitmotiv dans la poésie française.

Problématique :

Comment la souffrance de l'artiste se développe t'-elle ?

Plan de l'étude :

  • I) Les remords et les regrets du poète
  • A) Une déchéance progressive
  • B) Le poète et sa lucidité
  • II - Les conséquences de sa prise de conscience
  • A - Un artiste déchiré
  • B - La chute du sonnet :

 

 

Commentaire du poème :

I) Les remords et les regrets du poète

A) Une déchéance progressive

- Dans ces deux quatrains, il y a une omniprésence du "je" et des adjectifs possessifs "ma", "mes", "mon"

=> poème mélancolique

- Les figures de rhétorique insistent sur l'évolution de la déchéance du poète :

* anaphore : "j'ai perdu"

* énumération des éléments perdus

* répétition volontaire de "et" (conjonction de coordination)

=> effet d'accumulation

* substantifs reflétant son état d'esprit "force", "gaieté", "fierté", "génie"

- Forme classique (sonnet) mais en octosyllabes.

B) Le poète et sa lucidité

- Le temps est évoqué sous forme passée "qui faisait croire".

- Naïveté renforcée par l'anaphore "quand" + le verbe croire.

- La lucidité du poète est une prise de conscience qui l'affecte ainsi que le suggèrent les champs lexicaux de la sensation et des sentiments "comprise et sentie", "dégoûté".

- Découverte et révélations tardives "déjà".

- Vérité synonyme de mélancolie et qui touche tant l'Homme que l'artiste car elle le coupe de sa création. la question de l'inspiration est en cause.

 

II - Les conséquences de sa prise de conscience

A - Un artiste déchiré

- Rupture soulignée par un advrbe d'opposition "et pourtant"

- Le passage est au présent de vérité générale dans le sizain : deux tercets

- Le poète semble en retrait. Le pronom personnel "je" fait place à la généralisation "ceux qui", l'effaçant ainsi en tant qu'écrivain. La mélancolie semble l'envahir et l'inspiration est perdue.

- Y a t'-il dans la poésie une référence, un appel à Dieu? "Eternelle" : comment comprendre cet appel à la vérité?

Nous retrouvons au vers 12, l'idée de Dieu et de transcendance inhérente à l'évocation divine.

Cette mise en valeur de la vérité est-elle accessible au lecteur?

B - La chute du sonnet :

- Il y a un retour à la thématique des quatrains, l'oppositon entre ce qu'il a perdu et ce qui lui reste domine

- Paradoxe : ce qui lui reste, c'est la souffrance or la souffrance est synonyme d'inspiration

- Nous retrouvons ainsi le portrait d'un poète souffrant fidèle à l'image du poète romantique

Conclusion :

L'idée dominante du poète : assimilation de la création poétique à la souffrance et à la douleur + paradoxe écriture pourtant libératrice mais l'inspiration reste douloureuse pour l'artiste mais c'est par elle qu'il peut créer. On peut à cet égard rappeler que cette poésie fait écho à la part d'inspiration de Musset qui de 1842 à 1857 n'écrira plus aucune oeuvre.

Deuxième partie de l'entretien :

 

Questions sur le texte en fonction du plan :

Questions générales :

  • - Dans quel contexte Musset a t'-il écrit cette poésie?
  • - Quel est le thème du poème?
  • - Quel est l'état d'esprit du poète?
  • - De quel mouvement littéraire Musset est-il?
  • - Citez un drame romantique de Musset, dans le genre théâtral
  • - Quelle est la structure du poème?
  • - A quelle époque a t'-il composé cette poésie?

 

I -

A -

  • - En quel sens peut-on parler d'une déchéance progressive?
  • - Que marque l'omniprésence "du je"? Des adjectifs "ma", "mes", "mon"?
  • - Par quels moyens le poète met-il en avant le ton mélancolique du poème?
  • - Relevez et analysez l'anaphore
  • - Relevez une énumération
  • - Quel effet la répétition de la conjonction de coordination "et" marque t'-elle?
  • - Citez les substantifs qui traduisent l'état d'âme du poète
  • - Quels sont les signes de perte d'inspiration du poète? ( octosyllabes au lieu d'alexandrins)

B -

  • - A quoi la découverte de la vérité s'apparente t'-elle?
  • - Quelles sont les marques du temps?
  • - Relevez une anaphore
  • - Quel point de vue le poète semble t-il avoir sur le temps passé?
  • - Comment la naiveté transparaît-elle?
  • - A quoi la notion de vérité renvoie t'-elle?
  • - Que marque l'adverbe "déjà"?

 

II -

A -

  • - Quelle est la leçon tirée par l'expérience du poète?
  • - Comment la rupture est-elle marquée?
  • - Que marque le passage au présent de vérité générale?
  • - "je" : "ceux qui" : A quoi renvoie la généralisation?
  • - Que marque t'-elle?
  • - Comment la vérité est-elle mise en valeur?
  • - A quel vers Dieu est-il présent?

B -

  • - Que peut-on dire sur la chute du poème?
  • - COmment percevez-vous la différence entre ce qu'il a perdu et ce qui lui reste?
  • - Quel est le paradoxe?
  • - Citez pour justifier votre réponse
  • - Avons-nous l'image d'un poète romantique?
  • - Citez un exemple d'oeuvre romantique de Musset dans le genre théâtral
  • - Citez un exemple d'oeuvre romantique chez Hugo

 

 

Date de dernière mise à jour : 21/08/2017