Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Corrigé des questions sur corpus, bac français 2015, série L

 

DNBAC

 

 

 

Profs en direct le jour du bac

 

  • Soumettre son plan, commentaire ou dissertation dans le forum prépabac
  • Correction et évaluation de tous les devoirs type bac, toutes séries
  • Confirmer le hors-sujet
  • Demander une évaluation de la note

 

Questions du corpus, bac français 2015 : Série L

 

SESSION 2015

FRANÇAIS

EPREUVE ANTICIPEE

SERIE L

Durée de l’épreuve : 4 heures

Coefficient : 3

 

 

 

Bac 2015 ea francais sujet l (317.75 Ko)

Objet d’étude :

Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours.

Le sujet comprend :

Texte A : Jean-Pierre Claris de Florian (1755-1794), « Le Voyage », Fables, IV, 21 (1792)

Texte B : Alphonse de Lamartine (1790-1869), « Les Voiles », poème publié en 1873 dans OEuvre posthume

Texte C : Jean de La Ville de Mirmont (1886-1914), L’horizon chimérique, recueil posthume (1920)

Texte D : Jean-Michel Maulpoix (né en 1952), L’instinct de ciel, section III, extrait (2000)

ÉCRITURE

I - Vous répondrez d’abord à la question suivante (4 points) :

Comparez les conceptions du voyage qui s’expriment dans ces textes.

II - Vous traiterez ensuite, au choix, l’un des sujets suivants (16 points) :

Commentaire:

Vous ferez le commentaire du texte de Lamartine (texte B).

Dissertation :

Pensez-vous que la poésie soit une invitation au voyage ? Vous répondrez à cette question en vous fondant sur les textes du corpus ainsi que sur les textes et oeuvres que vous avez étudiés et lus.

Invention :

Deux lycéens confrontent leurs points de vue sur le rôle du voyage pour nourrir l'inspiration poétique : l'un estime le voyage indispensable, l'autre lui oppose que l'on peut faire oeuvre poétique sans avoir voyagé. Imaginez ce dialogue, au cours duquel chacun de vos personnages développe des arguments qui s'appuient sur les textes du corpus, sur ceux que vous avez étudiés en classe et sur vos lectures personnelles.

 

Question de corpus.

 

- Les 4 textes ont comme dénominateur commun d'évoquer le voyage. Chaque texte parle d'un voyage comme une manière d'être libre, un moyen d'assouvir une liberté

La liberté est ici associée au besoin de s'évader et de découvrir un "ailleurs".

Florian : un voyageur va « de chute en chute » jusqu'à faire face aux "orages".

Mirmont parle d'un voyage sur "un vaisseau" vers un pays lointain

Lamartine cherche à découvrir "des continents et des îles" vers un "rivage inconnu".

Maulpoix part "de par le monde.

Le point commun est la quête de liberté mais les textes présentent néanmoins quelques différences dans leur manière d'évoquer les incertitudes liées au voyage.

Lamartine : la contradiction est liée à la liberté ressentie par le voyage " cet écueil me brisa", "j'aime encor ces mers"

Mirmont : le voyage est associé à la peur "le souffle qui vous grise" mais vite dépassée par le besoin d'évasion "de grands départs inassouvis".

Florian : le voyage ressemble à une fatalité ainsi que le suggèrent les infinitifs et la référence finale à Dieu " Partir sans voir goutte" et la volonté de Dieu.

Maulpoix : Le voyage = liberté et évasion dans le but de découvrir l'autre "j'ai fui, j'ai pris le large", "à la recherche de mes semblables".

Ce dernier insiste sur les inconvénients du voyage. On peut par exemple citer : "jai perdu ma voix », « homme tout bossué », « voyageur brumeux qui ny voit plus très clair ».

Voyage = épuisement et danger.

 

 

Date de dernière mise à jour : 28/08/2017