Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

Sujets corrigés bac 2015, philosophie. Correction des dissertations série L

 

 

 

DNBAC

 

 

 

 

 

Les sujets tombés au baccalauréat de philosophie : série L, bac 2015

 

Baccalauréat 2015 : Profs en direct le jour du bac

*** Les dissertations au bac  de philosophie

 

Bac 2015  Série L

Bac de philosophie avec des professeurs du site 

 

Profs en direct le jour du bac

•Soumettre son plan, commentaire ou dissertation

•Correction et évaluation de tous les devoirs type bac, toutes séries

•Confirmer le hors-sujet

•Demander une évaluation de la note

 

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

SESSION 2015

PHILOSOPHIE

Série L

Durée de l’épreuve : 4 heures

 

Les dissertations du bac L :

Sujet 1

Respecter tout être vivant, est-ce un devoir moral?


Sujet 2 :

Suis-je ce que mon passé a fait de moi?

Correction de la dissertation : suis-je ce que mon passé a fait de moi?

Arguments thèse

- Je suis aujourd'hui ce que mon passé a fait de moi, je suis cet être singulier différent des autres, j'ai mon individualité propre et mes particularités qui sont le fruit de mes expériences vécues, mes erreurs, mes réussites desquelles j'ai appris pour me constituer et faire de moi ce que je suis aujourd'hui. le passé est la condition pour se constituer et se construire dans le présent

- Je me constitue jour après jour dans le temps qui me fait être et me retiens prisonnier de mon passé qui m'apprend à ne plus faire les mêmes erreurs. Je suis un lien, un entre deux entre mon passé, ce que j'ai été et mon présent ce que je suis devenu grâce à mes expériences passées. Je suis évolutif dans le temps qui me constitue

- Si mon passé a fait ce que je suis, à l'instant où je décide pour moi de faire ou de ne pas faire, d'agir ou de ne pas agir, je me détermine en fonction de mes expériences d'hier pour me réorienter de nouveau de manière perfectible vers ce qui est le mieux pour moi. Je suis à chaque instant un peu de ce que j'étais hier mais je me recrée jour après jour sur la base d'une histoire, de mon histoire qui se continue. Ainsi chaque jour est une nouvelle page de ma vie qui s'écrit. Tout reste possible et le futur est pour moi ce que le présent sera dans le moment où j'exercerai ma liberté.

Arguments antithèse

- Le passé doit me servir de guide mais il a la signification que je lui donne et je peux dès lors lui accorder l'importance que je juge bonne dans l'instant. Mon présent se libère en fonction de mes choix de ce que j'étais dans le passé si telle est ma volonté. Je suis ce que je veux être et tout est en mon pouvoir car j'interprète mes expériences passées selon ce que j'estime important.

- Mon existence précède mon essence. Je décide de mon essence et peux devenir avocat même si je suis issu d'une famille d'ouvriers. Sartre pense l'homme libre de manière absolu, il n'est pas prisonnier du passé car il est condamné à être libre. L'homme qui se définit ainsi comme projet ne subit pas le déterminisme, au contraire, il décide pour lui même, il est son acte échappant ainsi à son passé. Je ne suis pas ce que mon passé a fait de moi, je suis projeté dans un monde dans lequel je me construit librement sans détermisme aucun

L'homme est d'abord ce qui se jette vers un avenir, et ce qui est conscient de se projeter dans l'avenir. L'homme est d'abord un projet qui se vit subjectivement, au lieu d'être une mousse ou un chou-fleur (...) L'homme sera d'abord ce qu'il aura projeté d'être. » (L'existentialisme est un humanisme, 1946).

- Je suis ce que je suis dans le présent. Je n'existe que dans le présent, le passé n'est pas mon héritage. Je me recrée à chaque instant. Ma liberté est totale et non déterminée, elle se joue dans le présent et le passé n'influence en rien mon être et mon engagement dans la vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 27/08/2017