- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Sujet corrigé de Pondichéry, philosophie 2014, séries technologiques, "Etre libre est-ce faire ce qui nous plait"? Correction sur dubrevetaubac.fr

DNBAC

 

 

 

 

 

 

 

Les sujets tombés au baccalauréat de philosophie : Pondichéry, bac 2014

 

 

Sujets du bac technologique sauf TMD

Terminales technologiques :

 

• 1er sujet : •Un objet technique peut-il être une oeuvre d'art?
•2ème sujet : •Etre libre est-ce faire ce qui nous plaît?
•3ème sujet : • Explication d'un texte extrait de • Descartes, les règles pour la direction de l'esprit

 

 

2ème sujet : Correction de la dissertation
•Etre libre est-ce faire ce qui nous plaît?

Entraînez-vous avec les sujets de Pondichéry afin de travailler les plans pour le jour J

Si vous choisissez ce sujet :

 

Les consignes pour l’introduction :

  • Il vous faut partir d’une constations générale, définir les termes afin de les comprendre. Quels sont les concepts? Quelle est la signification du sujet?
  • Posez la problématique et vous pouvez reformuler le sujet : A quelle question faut-il répondre? Quel est le problème?
  • Mettre le paradoxe en évidence car le sujet est en lui-même porteur d’une certaine contradiction
  • Dans quelle mesure puis-je poser cette question? Y a t’-il des présupposés?
  • Quels sont les enjeux?
  • A quels domaines ce sujet s’applique t’-il? Faut-il restreindre ma réflexion à la morale? La politique?
  • Annoncez le plan

 

Être libre, c'est faire ce qui nous plait?


"liberté"  :  latin "liber" qui signifie libre, par opposition à "servus" (esclave).

Dans l’antiquité un homme libre est un homme qui n’est pas esclave, c’est-à-dire soumis à un autre, il doit cependant se plier aux règles et lois de la cité.

Paradoxe : Conception de la liberté très paradoxale si l’on se réfère aux citoyens grecs pour qui être libre = obéir aux lois de la cité.  Paradoxe car celui qui est soumis aux lois n’est pas libre par définition de faire « ce qui lui plait ».

Pour poser cette question, il nous faut donc admettre pouvoir répondre négativement à la question.

Les domaines de réflexion : la morale, l'éthique

Plan possible :

  • I - La liberté = faire ce qui  nous plait
  • II - Liberté « éclairée » par la réflexion
  • III - Etre libre c’est obéir aux lois

 

1) Liberté = faire ce qui nous plait

- Etre libre de faire ce qui nous plait, ce que l’on veut =  Je suis physiquement et matériellement libre de me mouvoir comme je veux, quand je veux, où je veux de sorte qu’un prisonnier n’est pas libre, il n’a pas la faculté de circuler librement

-  Etre libre = pouvoir disposer de ma vie selon mes convictions morales, intellectuelles, culturelles…, je décide pour moi afin de construire ma vie et d’en disposer.  Je suis privé de ma liberté lorsqu’on décide pour moi. Ex, le sort des femmes dans certains pays qui n’ont pas la liberté de choisir leur futur époux.

- Etre libre c’est aussi et surtout avoir une totale liberté de penser. Dans la mesure où l’on censure et dirige mon esprit je suis privé de toute liberté : ex 1984, Orwell. Ex d’une société dans laquelle les hommes sont privés de toute liberté de penser par eux -mêmes, ils doivent épouser les idéologies d’un monde totalitaire auquel aucun homme ne peut échapper. Les esprits sont conditionnés, la liberté d’expression n’existe pas, les pensées dissidentes sont censurées.

2) Liberté = ne pas faire ce qui nous plait : « liberté éclairée » par la raison

- Nous sommes soumis à nos passions les plus violentes, ex : l’alcoolique subit au quotidien son addiction croyant être libre sans pouvoir rationnellement mesurer la gravité et la conséquence de son alcoolisation chronique, excessive et pathologique.  Il ignore même les motifs qui le poussent à agir et vit de manière inconsciente sa dépendance à l’alcool.

- Descartes : liberté d’indifférence et liberté éclairée

Selon le penseur, la liberté suppose le bon usage de notre volonté

"Il n'y a rien qui soit véritablement en notre pouvoir que notre volonté."

- Le déterminisme annihile toute liberté, nous sommes inconscients des raisons qui nous font agir de telle ou telle façon : Ex : André Gide, les Caves du Vatican

3) être libre, c'est obéir aux lois.

- La liberté suppose le respect des uns et des autres. Ma liberté n’est pas exclusive, elle passe par le respect de la liberté des autres. Ainsi le tyran domestique ou politique n’est pas libre.

- Contrat social Rousseau : Une société où chacun ferait seulement ce qui lui plait serait conflictuelle. Elle serait en faveur des plus forts contre les  plus faibles or la force ne doit pas prendre le dessus sur la justice et détruire ainsi la liberté de tous.  Il faut donc des lois que les hommes devront respecter et seules ces dernières garantiront la liberté.

- La liberté est donc un concept relatif car en fait la liberté des uns  commence là où s’arrête celle des autres. La liberté doit donc faire l’objet d’une certaine réflexion

Ex : il vaut mieux changer l’ordre de ses désirs plutôt que l’ordre du monde

Conclusion :

Un homme libre = un homme libéré de ses addictions, de ses passions trop violentes, de ses désirs excessifs pour se tourner vers une liberté plus éclairée par sa réflexion et sa volonté

 

 

 
   

Date de dernière mise à jour : 30/08/2017