Candidats libres   Descriptifs   Oeuvres intégrales   L'entretien EAF  Coaching scolaire    Lycées français à l'étranger  Docbac

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018 - Bac 2019 L'actualité du brevet 2018 - Brevet 2019 -

St Amant, le paresseux, 2ème étude. En quoi avons-nous un éloge paradoxal de la paresse. Approche originale de la mélancolie, poème comique

 

"LE PARESSEUX" DE SAINT AMANT :

*** Entretien N° 2

  • "Accablé de paresse et de mélancolie,
  • Je rêve dans un lit où je suis fagoté,
  • Comme un lièvre sans os qui dort dans un pâté,
  • Ou comme un Don Quichotte en sa morne folie.
  • Là, sans me soucier des guerres d’Italie,
  • Du comte Palatin, ni de sa royauté,
  • Je consacre un bel hymne à cette oisiveté
  • Où mon âme en langueur est comme ensevelie.
  • Je trouve ce plaisir si doux et si charmant,
  • Que je crois que les biens me viendront en dormant,
  • Puisque je vois déjà s’en enfler ma bedaine,
  • Et hais tant le travail, que, les yeux entrouverts,
  • Une main hors des draps, cher Baudoin, à peine
  • Ai-je pu me résoudre à t’écrire ces vers."

Introduction :

Saint Amant, né en 1594, est un auteur français du XVIIème siècle, ayant été marin aventurier, un peu diplomate et soldat. C'était un parisien bon vivant ayant vécu de nombreuses aventures passagères. Cet homme de lettres était membre de l'Académie Française. Il mourut en 1661. dans ce poème "le Paresseux", Saint-Amant fait un éloge burlesque de la paresse. Dans le but de répondre au problème posé, à savoir : en quoi est-ce un éloge paradoxal ? Nous remarquerons en premier lieu une approche originale de la mélancolie, puis nous montrerons en quoi ce poème est comique.

Problématique :

  • En quoi avons-nous un éloge paradoxal de la paresse?

I) Approche originale de la mélancolie

A) Fatigue physique et morale

- champs lexical de la mélancolie : "paresse", "oisiveté", "langueur"...

- fatigue physique : "accablé" qui est le premier mot de ce poème accentue sa situation. Il y a aussi "sans os", "s'enfler", "yeux entrouverts"

=> destruction physique.

- champs lexical de l'enfermement : "âme", "dormant", "ensevelie"...

=> destruction morale : "lit où je suis fagoté" présence répétitive de la mort.

- évocation imagée de la mort : sommeil + "pâté" + "fagoté"

- représentation de la mélancolie : indifférence à tout !

=> le poète s'oblige à écrire : "hais tant le travail", "à peine ai-je pu me résoudre à t'écrire ces vers", la nature de la poésie est pourtant de permettre au poète de se dépasser à travers sa souffrance "hais" = grave péché (10 commandements).

B) Repli sur soi

- paresse associée à la "mélancolie" et à la "folie"

=> rappel que la mélancolie était une maladie de nouveau à cette époque

- repli de l'homme sur ses habitudes : "lit"

- rejet sur le fait de s'intéresser à l'actualité (emploi de termes privatifs) : "sans me soucier", "ni", "à peine"

- omniprésence du "je" : il est répété 7 fois.

- sentiment du poète dans un rêve.

II) Poème comique

A) éloge de la paresse

Il loue ce que d'habitude on condamne.

- éloge : "je consacre un bel hymne"

=> exagération qui laisse place à l'ironie

- termes mélioratifs pour désigner la paresse : "ce plaisir"

- amplification avec une hyperbole : "si doux et si charmant"

- énumération des qualités : "je rêve", "les biens me viendront en dormant"

B) Référence d'une banale réalité

- caractère concret du poème qui met en place le poète dans son "lit" en train de rédiger.

- expressions familières : "je suis fagoté", "enfler ma bedaine"

- comparaisons comiques : poète transformé en "pâté de lièvre" (afin d'éloigner la peur de la mort) + rapprochement à Don Quichotte (fou qui se battait contre les moulins)

Conclusion :

Nous avons pu voir dans ce poème que Saint-Amant s'éloigne des thèmes baroques pour en faire la parodie. Il appartient donc au courant des grotesques dont vont s'inspirer les romantiques. Mais la paresse est-elle réellement source de bonheur, ou peut-elle aussi faire le sujet d'un blâme ?

Date de dernière mise à jour : 31/08/2017

Commentaires

  • ede
    • 1. ede Le 29/01/2016
    c'est un parti pris