Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales     L'entretien EAF    Coaching scolaire      Lycées français à l'étranger 

Les annales 2018  -  L'actualité du bac 2018  -  L'actualité du brevet 2018

Première partie de l'entretien : sonnet XXXII dans la continuation des Amours Ronsard, la souffrance et l'attitude de la femme face à la douleur

Ronsard, la pléiade

 

 

 

Première partie de l'entretien : sonnet XXXII dans la continuation des Amours Ronsard

  • Continuations des Amours (1555); Il y a 70 poèmes répartis en 3 sections.
  • - Sonnets en vers héroïques (I à XXVII)
  • - Sonnets en vers de 10 à 11 syllabes (XXVIII à XXXIX)
  • - Sonnets en vers héroïques (XL à LXX)

Lecture du poème :

Chacun qui voit ma couleur triste et noire

Me dit :"Ronsard, vous êtes amoureux".

Mais ce bel oeil qui me fait langoureux,

Le sait, le voit, et si ne le veut croire.

De quoi me sert que mon mal soit notoire,

Quand à mon dam son oeil trop rigoureux,

Par ne sais quel désastre malheureux,

Voit bien ma plaie, et si la prend à gloire?

J'ai beau pleurer, protester et jurer,

J'ai beau promettre et cent fois assurer

Qu'autre jamais n'aura sus moi puissance,

Qu'elle s'ébat de me voir en langueur,

Et plus de moi je lui donne assurance,

Moins me veut croire, et m'appelle un moqueur.

le commentaire :

Ronsard, fondateur de la pléiade, inspiré par Pétraque est un poète italien de la naissance de l'amour , notamment dans les poèmes les amours. Dans "Le second livre des amours" on trouve des sonnets consacrés à une femme appelée Marie. Nous allons étudier un de ses poèmes consacrés au dépit amoureux :

Marie repousse son prétendant.

  • Comment Ronsard se représente-il amoureux ?
  • Comment Ronsard se décrit-il ?
  • Quelle relation apparaît entre la femme aimée et l'homme ?

Nous allons voir dans un premier temps que l'amour est souffrance et dans un second temps que la femme entretient et aggrave cette souffrance.

I) La souffrance

a) Souffrance visible de l’extérieur

-Répétition du champ lexical du regard ( V1-3-4...)

-Témoins visuels (sauf Marie) Vers 2 au style direct

-Métonymie au vers 1: les sentiments extérieurs sont exprimés par la description physique (mélancolie)

-Souffrances répétées : Vers 10 "cent fois"

b) Désespoir

-Anaphore du désespoir: vers 9-10

-Le poète se bat avec la femme aimée mais au final le poète souffre

-Hyperbole du désespoir: Vers 5-7-8

c) Registre pathétique

-allitérations en p : pleurer,protester, promettre

-rimes riches : vers 2-3

-2éme quatrain interrogation qui traduit une résignation

-La situation dans laquelle est le poète n'est pas agréable

II) L'attitude de la femme face à la souffrance

les rapports ambigus : Ronsard et Marie

a) Elle regarde le poète souffrir

-A deux reprises Marie est évoquée par synecdoque: Vers 3-6

-Rigoureux renvoi à la femme qui rime avec langoureux et amoureux

-Le comportement de la femme frise le sadisme on peut le voir avec les verbes "voir" et "savoir" au vers 4 et le verbe "croire" aux vers 4 et 14

-Vers 12: paradoxe

b)Marie se moque de Ronsard

-Au vers 14 apparaît au style indirect la voix de la femme ( elle se moque de lui) se reproche devrait s'appliquer à elle même

-Symétrie entre le vers 4et 8: symétrie entre ce que la femme voit et la réaction illogique de la femme

-La femme éprouve du plaisir à voir un homme souffrir pour elle

-Parler à cette femme est complètement inutile

c) Revanche de Ronsard

-Le poème est signé, le nom du poète apparaît au vers 2 et celui de Marie dans un des titres

-Le nom du poète se trouve à la césure

-Pronom personnel "moi" qui désigne Ronsard ce trouve également à la césure

-On peut pratiquement voir que Ronsard se trouve au milieu

Ce sonnet déclaration d'amour indirecte car ce n'est pas à Marie qu'il déclare son amour mais aux lecteurs.