- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Etude ch.9 Pierre et jean de Maupassant

 

 chapitre 9, Pierre et Jean Maupassant

TEXTE :

Une heure plus tard il était étendu dans son petit lit marin, étroit et long comme un cercueil. Il y resta longtemps, les yeux ouverts, songeant à tout ce qui s'était passé depuis deux mois dans sa vie, et surtout dans son âme. À force d'avoir souffert et fait souffrir les autres, sa douleur agressive et vengeresse s'était fatiguée, comme une lame émoussée. Il n'avait presque plus le courage d'en vouloir à quelqu'un et de quoi que ce fût, et il laissait aller sa révolte à vau-l'eau à la façon de son existence. Il se sentait tellement las de lutter, las de frapper, las de détester, las de tout, qu'il n'en pouvait plus et tâchait d'engourdir son coeur dans l'oubli, comme on tombe dans le sommeil. Il entendait vaguement autour de lui les bruits nouveaux du navire, bruits légers, à peine perceptibles en cette nuit calme du port ; et de sa blessure jusque-là si cruelle il ne sentait plus aussi que les tiraillements douloureux des plaies qui se cicatrisent. Il avait dormi profondément quand le mouvement des matelots le tira de son repos. Il faisait jour, le train de marée arrivait au quai amenant les voyageurs de Paris. Alors il erra sur le navire au milieu de ces gens affairés, inquiets, cherchant leurs cabines, s'appelant, se questionnant et se répondant au hasard, dans l'effarement du voyage commencé. Après qu'il eut salué le capitaine et serré la main de son compagnon le commissaire du bord, il entra dans le salon où quelques Anglais sommeillaient déjà dans les coins. La grande pièce auxmurs de marbre blanc encadrés de filets d'or prolongeait indéfiniment dans les glaces la perspective de ses longues tables flanquées de deux lignes illimitées de sièges tournants, en velours grenat. C'était bien là le vaste hall flottant et cosmopolite où devaient manger en commun les gens riches de tous les continents. Son luxe opulent était celui des grands hôtels, des théâtres, des lieux publics, le luxe imposant et banal qui satisfait l'oeil des millionnaires. Le docteur allait passer dans la partie du navire réservée à la seconde classe, quand il se souvint qu'on avait embarqué la veille au soir un grand troupeau d'émigrants, et il descendit dans l'entrepont. En y pénétrant, il fut saisi par une odeur nauséabonde d'humanité pauvre et malpropre, puanteur de chair nue plus écoeurante que celle du poil ou de la laine des bêtes. Alors, dans une sorte de souterrain obscur et bas, pareil aux galeries des mines, Pierre aperçut des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants étendus sur des planches superposées ou grouillant par tas sur le sol. Il ne distinguait point les visages mais voyait vaguement cette foule sordide en haillons, cette foule de misérables vaincus par la vie, épuisés, écrasés, partant avec une femme maigre et des enfants exténués pour une terre inconnue, où ils espéraient ne point mourir de faim, peut-être. Et songeant au travail passé, au travail perdu, aux efforts stériles, à la lutte acharnée, reprise chaque jour en vain, à l'énergie dépensée par ces gueux, qui allaient recommencer encore, sans savoir où, cette existence d'abominable misère, le docteur eut envie de leur crier : «Mais foutez-vous donc à l'eau avec vos femelles et vos petits ! »Et son coeur fut tellement étreint par la pitié qu'il s'en alla, ne pouvant supporter leur vue.

 

L'oral de français sur Pierre et Jean, Maupassant, ch.9, les questions probables

ORAUX EAF

 

Oral préparé de 71  questions avec réponses

  • Maupassant: Pierre et Jean - Chapitre 9
  • *** Oral préparé de prépabac
  • ** Entretien de 71 questions avec réponses en commentaire
  • Lecture du texte
  • "Une heure plus tard il était étendu.... supporter leur vue"
  • L’entretien préparé comprend 71 questions avec réponses en commentaire.
  • Les questions se présentent ainsi :
  • Questions sur le naturalisme et le réalisme : 5 questions
  • Questions sur le roman, séquence bac  : 15 questions
  • Questions sur Maupassant : 6 questions
  • Questions sur l'introduction de l'étude : 2  questions
  • Questions sur le commentaire : 45  questions
  • I - 20 questions
  • 1 - 5 questions
  • 2 - 9 questions
  • 3 - 6 questions
  • II - 17  questions
  • 1 - 3 questions
  • 2 - 7 questions
  • 3 - 7 questions
  • Conclusion : 6 questions
  • Ouverture proposée

 

ORAUX EAF

Accéder au document

Date de dernière mise à jour : 22/08/2017