- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

La rythmique des bombes : Christophe Marmorat

 

Prépabac

 

 

A consulter :

 

 

 

 

 

 

La rythmique des bombes : Christophe Marmorat

(This is not America, David Bowie)

pour une éventuelle lecture en musique :

Un ciel bleu d’azur

Sur le Viêt Nam

Ce matin-là.

Le sourire édenté de la vieille dame

Dans son champ de riz.

Les rires éclatants

Des enfants

Dénudés.

– Elle est gentille cette vision carte postale –

Et dans le ciel d’azur

On aperçoit,

De belles traînées

Blanches.

Dans les cieux

Elles sont élégantes

Ces forteresses

Volantes.

Les soutes gorgées de bombes

Les puissants moteurs grondent.

En forme d’aigle

La carlingue superbe,

Les ailes largement déployées

Ces B52 qui défilent, nickels,

Dans le ciel.

Blousons de cuir et Ray-Ban,

Ils sont prêts à faire leur job,

Ces pilotes,

Ces beaux gosses,

Qui bombardent au rythme

Du blues et puis du rock.

Àla bonne seconde

Leur doigt enclenche

L’ouverture des soutes.

C’est la rythmique des bombes

Qui débute.

Les grappes de bombes exfoliantes

Se détachent, se décrochent.

On voit les bombes

Qui dansent, qui virevoltent.

Du ventre des B52,

On distingue

Les grappes de bombes

Au napalm

Qui

Dégoulinent

Sur

Le

Viêt

Nam.

C’est la précise rythmique

Des bombes.

À terre,

Les flammes s’élèvent et

Jaillissent.

À terre, quels feux

D’artifice !

Oui,

Des centaines de petits feux d’artifice

Jaillissent !

C’est la beauté,

Née de la rythmique

Des bombes.

À terre, sur les corps

Des copeaux de chair,

À terre, sur le corps des hommes

Des traces d’horreur,

Des témoignages

De l’enfer. `

À terre, cela hurle et cela crie.

Oui,

Ils hurlent et ils crient.

Et ils meurent,

Et ils flambent bien,

Ces gens nés vietnamiens.

C’est cela,

La rythmique des bombes,

La rythmique de la terreur,

C’est cela

La rythmique,

Au service,

De l’horreur.

Versailles, le lundi 24 mai 2010