- Calendrier scolaire - Nos rendez-vous sur skype pour l'oral de français - Docbac

Candidats libres     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

De l'écriture musicale, Christophe Marmorat, exposé du forum prépabac

 

Prépabac

 

 

 

L'écriture musicale : Christophe Marmorat

*** Coup de coeur de prépabac

 

A consutler :

 

 

 

 

 

 

 

 

  • De l'écriture musicale

 

Je suis né vieux et dans une certaine solitude. Mon "gros câlin" sera la musique !

Je suis né avec un étrange rapport au temps, adoptant souvent un comportement à contre temps.

Je suis né avec un goût pour la découverte, assez peu de barrière en tête et dans une famille soucieuse de mon éveil.

Je me suis rapidement senti à l'aise avec des époques et des personnes que je n'ai pas connues.

Je me suis senti à l'aise sous l'Ancien Régime, au XIXème siècle, à La Belle Epoque...

Je me suis senti à l'aise avec Jean Paul Sartre et Raymond Aron, avec Henri Bergson et son élève Marcel Proust.

C'est avec eux, vers l'age de dix sept ans, que j'ai compris le rapport au temps, à la durée et à l'éternité.

C'est à cette époque que m'est venue la notion d'instant esthétique, cet instant où de la satisfaction simultanée de tous mes sens, je faisais l'expérience de quitter le temps et, de fait, de l'espace.

L'écriture musicale est une forme d'instant esthétique prolongé.

Un moment où du fait de l'écoute en boucle d'un morceau je me promène dans les idées, les souvenirs, où je visualise aussi des scènes que je n'ai jamais vécues et que je peux dépeindre avec précision.

L'écoute en boucle des sons, nés d'une voix et/ou d'instruments de musique, la perception de la mélodie, du rythme oriente le rythme et la tonalité de mon écriture.

Pendant la séance d'écoute, mes yeux parcourent le texte, je m'assure de sa cohérence d'ensemble.

Pendant la séance d'écoute, je le relis sans cesse, en moi-même, soucieux de sa musicalité.

Je le relis et le visualise soucieux de la place des mots sur la page, soucieux d'orienter au mieux le rythme de la lecture et des émotions du lecteur.

Enfin je vise à l'économie des mots.

Chaque mot a sa place dans la phrase et dans la page.

Il ne doit pas y avoir un mot de trop, de sorte que les répétitions sont volontaires pour appuyer une image, une émotion, pour retenir l'attention du lecteur.

J'aspire à la justesse, au juste mot, et je m'appuie sur l'écriture musicale pour cela.

Chers lecteurs, je vous invite maintenant à la vérifier, à la ressentir et à la vivre dans les textes de ce recueil, le troisième tome de ma série ANCRAGE.

En me rendant au spectacle de Delphine Latil, le vendredi 21 mai 2010 sur "a song for you" ( The Carpenters) »

 

Exposé de Christophe Marmorat posté dans le forum de prépabac, rubrique "écrire et publier", le samedi 10 septembre 2011