Candidats libres    Seconde     1ères toutes séries     Descriptifs    Oeuvres intégrales    L'entretien EAF    Coaching scolaire     Lycées français à l'étranger   

Ecrire une tirade en alexandrins d'une personne qui fait un aveu en s'inspirant de la scène 2, de l'acte II de Phèdre sur le thème de l'amour

L'alexandrin est, en métrique française classique, un vers composé, formé de deux hémistiches (ou sous-vers) de six syllabes chacun

DNBAC

 

Travail d'écriture

Ecrire une tirade en alexandrins d'une page d'une personne qui fait un aveu en s'inspirant de la scène 2, de l'acte II de Phèdre dans un langage moderne sur le thème de l'amour


 

Alexandrin

L'alexandrin est, en métrique française classique, un vers composé, formé de deux hémistiches (ou sous-vers) de six syllabes chacun. Les deux hémistiches s'articulent à la césure, qui est le lieu de contraintes spécifiques.

Les métriciens du 19ème ont cru pouvoir identifier deux formes d'alexandrin : le tétramètre, ou alexandrin classique, et le trimètre, forme particulière popularisée à l'époque romantique. On tend aujourd'hui à considérer que ces découpages rythmiques secondaires ne relèvent pas à proprement parler de la métrique et que, par conséquent, ils ne sauraient participer de la définition de l'alexandrin1. On ne saurait en revanche se contenter de définir l'alexandrin comme un vers de douze syllabes : les composants de l'alexandrin sont les hémistiches, et les syllabes ne sont que les composants de l'hémistiche. On lit parfois que l'alexandrin compte douze pieds, mais le terme de « pied » ne désignant dans ce cas pas autre chose que des syllabes, il vaut mieux l'éviter.


 


 

Mon amour et ma passion me portent trop haut

Je le crains car mes sentiments sont trop violents,

Ma raison s'égare et mon cœur s'en empare.

Mon amour pour Jade me rend si imprudent

Moi le fougueux Jean et toi la Jade, je pars

Dans ton monde, vers l'amour inconnu de nous.

T'aimer toujours plus et toujours plus fort, du haut

De mon cœur vers ton cœur, te donne mon âme

Pour te jurer mon amour éternel, toujours

Je t'avoue, je t'aime et je t'aimerai toujours

C'est pour cela que je te déclare ma flamme.

Toi ma belle a su rendre mon coeur dépendant

Je ne pouvais plus te le cacher plus longtemps

L’amour est si profond que l’on n’y voit pas la fin

Mais c'est je te l'avoue le plus beau des destins.

Amour déraisonnable, passionné et fou,

Amour qui a dérobé mon cœur et mon âme

Pour toujours et à jamais consummer la flamme

Bel, grand et éternel amour passion sans larmes.

Te souviens tu de cet après-midi d’été ?

Tu m’as volé mon cœur au milieu de la foule.

Cette chevelure sous le soleil doré

Evoquait le mouvement gracieux de la houle,

Ta silhouette au rythme du vent, s'accordait

Avec le bel et doux parfum du jour ambiant,

Et ton tendre, magnifique regard perçant

Me fit trembler, et d'un grand frisson passionné

Je me dis : "de mon amour, je suis prisonnier".

Ainsi donc, la femme de mes rêves naissait.

Je suis depuis lors, de toi, l'esclave à jamais

Et de ma vie, jamais je ne te quitterai.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau